Quand faut-il carafer ou décanter un vin ?

La carafe fait partie des éléments incontournables que tous les amateurs de vin doivent surement avoir. En effet, le fait de carafer un vin peut l’aider à retrouver son gout et sa saveur. Mais de ce fait, à quel moment doit-on carafer un vin ? Et à quel moment le décanter ? Faisons le point dans cet article.

Le carafage en deux mots

Comme on le sait tous, le vin est un liquide qui réagit rapidement, une fois en contact avec l’air. Carafer un vin est un acte qui consiste à mettre dans la carafe un vin jeune, pour qu’il puisse s’ouvrir. En effet, une fois dans la carafe, il se produit de l’oxygénation. Cela est principalement dans le but d’accélérer le vin. Seulement, pour que le résultat soit satisfaisant, mieux vaut se tourner vers une carafe évasée.

Le carafage est fait pour permettre aux vins de produire des arômes et de favoriser les fruits. On peut réaliser cet acte pour les vins blancs tels que les bourgognes de la côte de Beaune ou encore les vins de la vallée du Rhône. Après le carafage, le vin sera plus savoureux et plus délicieux. Mais on peut également utiliser cette méthode pour parfaire les vins rouges jeune set charpentés.

La décantation en deux mots

En ce qui concerne la décantation, c’est un procédé qui vise à mettre dans la carafe, un vin mature, dont le principal objectif est de distinguer le vin du dépôt. 

Les professionnels effectuent la décantation à la bougie. Le principe est simple : on incline la carafe et on place la bougie sous le col. La bougie peut parfaitement être remplacée par la lumière de votre téléphone. Une autre alternative sera tout simplement de placer la carafe dans une pièce éclairée.

Dans tous les cas, il faut être très vigilant, car une fois en contact avec l’air et la lumière, le vin se transforme rapidement.