Différence entre vin bio et biodynamie

Si autrefois, on ne parlait que du type de vin : le vin rouge, le vin blanc, le vin rosé et le champagne, aujourd’hui, on peut dire que tout est vraiment très différent. Bien évidemment, on parle encore des types de vins, mais la plus tendance est la nature de vin : le vin biologique, le vin biodynamique et le vin naturel. Aujourd’hui, un peu partout, on entend parler de ces natures de vin. Mais bien que ce soit réputé, de nombreuses personnes n’arrivent toujours pas à les distinguer. Ainsi, pour ne plus confondre ces termes, faisons un point sur le vin biologique, le vin biodynamique et le vin naturel.

Le vin biologique

Le vin biologique a vu le jour pour la première fois en 2012. Et depuis, il a su séduire et toucher le cœur d’un grand nombre de personnes, suite à tous ses bienfaits. Autrefois, il concernait uniquement la viticulture. Mais aujourd’hui, la technique touche également la vinification. En deux mots, c’est une procédure qui a pour principe d’éviter le traitement synthétique et d’insecticide dans les vignes. En outre, pour produire un vin biologique, l’utilisation des intrants lors de la vinification est également interdite. Cependant, les techniques comme l’acidification, la désacidification, le traitement thermique et l’ajout de tanins sont autorisés.

Le vin biodynamique

En deux mots, le vin biodynamie est une version plus étudiée des vins bios. En fait, les vignerons qui optent pour cette méthode veillent à ce que l’échange entre la terre et la plante soit renforcé. Ainsi, tout est basé sur les plantes. Ils dynamisent et macèrent ces dernières pour assurer le développement de la vigne. Les vignerons qui utilisent cette méthode ne peuvent en aucun cas se séparer d’un calendrier lunaire pour harmoniser les plantes, le sol ainsi que les influences lunaires. Aujourd’hui, de nombreux magasins proposent la vente de ce produit. En ce qui concerne le prix, cela est abordable et à la portée de tous.

Et le vin naturel ?

Le vin naturel est un vin obtenu par la combinaison de ces deux techniques. De manière plus simple, la méthode consiste à cultiver et à produire les raisins, sans la moindre utilisation des produits chimiques ni des intrants, outre le soufre bien évidemment (qui se produit naturellement lors de la fermentation du vin. Cependant, notons qu’il existe également une autre version du vin naturel : les vins SAINS ou sans aucun intrant ni sulfite ajoutés.